Article

Comment bien choisir son thérapeute?

Ecrit par Antoine BIOY le 30 novembre 2023

Rappelons tout d’abord que, plus que la « bonne méthode », il est important de trouver « le bon praticien pour soi », c’est-à-dire la personne avec laquelle on se sentira suffisamment en confiance pour dire sa souffrance, mais aussi avec laquelle on se projette dans l’avenir d’un suivi, avec laquelle on se voit progresser. 

Au-delà de cet aspect fondamental, et de l’ordre d’un ressenti, il existe cependant plusieurs critères formels qu’il est important de considérer en débutant une thérapie (ce dont il est question dans cet article).

Le cursus de formation: premier indicateur de confiance

Bien que beaucoup de gens hésitent à le faire, tout patient a la possibilité de demander à la personne qu’il consulte quelles études elle a suivi, le cursus qui légitime son activité de thérapeute et, en ce qui concerne l’hypnothérapie, quelle filière a été suivie (jusqu’au bout...). À noter pour ce dernier point que les principaux instituts d’hypnose et certains autres (mais parfois sans garantie de formation initiale adéquate du praticien) fournissent sur demande la liste des spécialistes ayant suivi auprès d’eux un cursus complet. 

Certaines professions, comme les médecins, ont une visibilité immédiate (plaque officielle, ordonnancier, acceptation de la carte vitale, feuille de remboursement...) et ne nécessitent pas  nécessairement une telle démarche. Les professions réglementées (psychologues, psychothérapeutes...) sont inscrit auprès de l'Agence Régionale de Santé sur des listes officielles (ADELI / RPPS) et le numéro d'inscription auprès de l'ARS peut être demandé par tout consultant au professionnel concerné. 

En dehors de ces professions « vérifiables » (être hypnothérapeute n'est pas en soi un métier), on peut donc trouver de tout sous cette « étiquette », y compris des gens sans aucune formation initiale en santé... Un patient qui va se confier intimement et faire confiance à une personne parfois sur une période relativement longue à propos de problèmes qui touchent à son intégrité, à son équilibre et à sa santé, a le droit de savoir si la personne consultée a suivi le « minimum vital » pour l’accueillir, l’écouter et l’accompagner de façon éclairée et surtout qu'il saura quand sa compétence est dépassé, ce qui est un point crucial, quel que soit le professionnel concerné. 

Cette vigilance à avoir est certes vraie pour toutes les formes thérapies. Mais pour l'hypnose, l'importance de cette vigilance est importante car il s'agit d'une pratique d'influence, qui peut facilement donner lieu à des mésusages thérapeutiques voire à des dérives autres lorsque le praticien est pau ou mal formé. 

Il est donc fondamental que le patient se responsabilise et n’hésite pas à poser les questions nécessaires.


Loin de nous également l’idée de limiter la compétence d’un hypnothérapeute à sa simple formation initiale et en hypnose par la suite. Une certaine compétence clinique est nécessaire, qui peut s’acquérir par des stages à visée professionnalisante, puis par une supervision par un confrère chevronné, mais aussi par des groupes de réflexions et des rencontres avec des pairs, et bien sûr avec l’expérience acquise sur le terrain.

Aussi, il est possible facilement de vérifier si le praticien de santé dispose d'un numéro ADELI/RPPS, attestant de sa formation et sa conformité réglementaire, grâce à l'annuaire Santé mis à disposition par le Sécurité Sociale (Ameli). Vous pouvez consultez cet annuaire à cette adresse : https://annuaire.sante.fr/ 

L'instinct: deuxième indicateur de confiance

Un autre point important dans le choix de « son » hypnothérapeute est, en plus (et non à la place) de ces données, le ressenti humain en séance. Il est important de « sentir » son psychothérapeute et de la même façon que lorsque l’on visite un appartement, on se voit vivre dedans ou non, le consultant doit pouvoir dire s’il se voit aborder des questions intimes avec le professionnel en face de lui, ou non.

Enfin, la méthode hypnotique elle-même ne correspond pas à l’image classique de ce qu’est une psychothérapie en France (très imprégnée du modèle psychanalytique en ce domaine). L’hypnose est en effet plus interactive, moins intellectuelle et plus axée sur les percepts que bien d’autres approches. Aussi, il est tout à fait possible que même si le lien avec le praticien est bon, la méthode ne soit pas adaptée (nous pensons notamment aux patients qui expriment le souhait de beaucoup parler, avec peu d’intervention du praticien, souhaitant simplement « poser leurs valises » comme ils ne peuvent le faire ailleurs).

Ajoutons enfin que l’hypnose peut tout à fait être complémentaire à d’autres approches et s’envisager par exemple en parallèle avec une cure psychanalytique (ou TCC, thérapie systémique…) déjà entreprise. Il revient alors au patient d’éclaircir son désir en ce domaine avec les différents praticiens qui pourront d’ailleurs se joindre, avec l’accord du patient, pour en discuter ensemble et définir les rôles de chacun.


Chez IPNOSIA, nous attirons fortement l'attention de nos apprenants sur les points essentiels suivants :

  • Que tout problème de santé atypique, curieux, et/ou qui semble s’installer exige un avis diagnostic par une personne qui a compétence pour cela (médecin référent, psychologue pour la psychopathologie, etc.).
  • Qu’un suivi thérapeutique (différent d’un accompagnement bien être, par exemple) exige que le professionnel soit d’abord formé en santé (donnant lieu à un métier dans ce champ, avec les obligations légales et réglementaires adjacentes) puis en hypnose.
  • Que les patients ne badinent pas avec leur intimité en santé et discutent ouvertement avec le professionnel de sa qualification, de savoir si le trouble appartient au champ de compétence dudit praticien, et enfin de savoir si d’autres avis sont nécessaires.

 

Alors, où puis-je trouver des hypnothérapeutes compétent?

IPNOSIA mets à jour depuis 5 ans un annuaire regroupant majorité de ses anciens apprenants qui ont finalisés leurs formations. Rappelons aussi que IPNOSIA ne forme que des professions médicales, paramédicales, des psychologues et psychothérapeutes, ce qui vous permet d'avoir l'assurance que l'ensemble des membres de cet annuaire ont déjà fait l'objet d'une première sélection par nos soins.

Retrouver l'ensemble de ces praticiens par région

 

Le Blog d'Ipnosia

Véritable média à la croisée des chemins entre actualité spécialisée, infos pratiques, démonstrations et exercices, le Blog d'Ipnosia pose un regard scientifique et pertinent sur les pratiques Intégratives dans le domaine de la santé telle que l'hypnose, la méditation ou encore les TCC.