Menu
Atelier IPNOSIA Nantes

A.GOUCHET (Nantes) - Hypnose, autogestes et langage co-verbal

Horaires

09h00 - 12h30 et 14h00 - 17h30 soit 14 heures pour les 2 jours

Introduction

Milton Erickson défendait l’idée que le changement chez le patient peut survenir à condition que le thérapeute « épouse le monde du patient, grâce à une attitude empathique, et en s’appuyant sur les mots du patient et notamment ses images, qui renvoient à l’entièreté de son univers perceptif et intrapsychique » (Bioy, 2011). L’observation simultanée du patient nous fournit une multitude d’éléments non verbaux : changements de posture et de mimique, gestes des bras et des mains, etc. Ces éléments complètent, renforcent, précisent parfois, le contenu du discours : l’expression du patient est un mélange de verbal et de non verbal (Cosnier, 2016). L’adhésion au monde du patient vient aussi s’appuyer sur ses gestes et mouvements, qui ne sont qu’une partie de son langage non verbal, et dont la valence métaphorique remplace (ou complète) celle du discours.

En effet, « les mouvements des bras et des mains entretiennent une relation privilégiée avec le discours ; ils sont alors qualifiés de co-verbaux et ont une double fonction, sémantique et pragmatique » (Di Pastena et al., 2015). Il convient de noter l'absence de standardisation formelle : « la gestuelle ne peut se décrire en un répertoire homogène d'unités signifiantes pouvant former lexique » (Cosnier et Vaysse, 1997).

Les intervenants

Arnaud GOUCHET

Responsable de l’innovation pédagogique Ipnosia. Médecin anesthésiste-réanimateur, référent en hypnose médicale au CH de Saint-Brieuc.

Descriptif

Le travail hypnotique avec la métaphore utilise la dimension métaphorique des productions du patient, selon un principe d’analogie. Les mains se mettent à parler, à décrire, avec des nuances et une précision que le vocabulaire parfois n’atteint pas. La gestuelle complète, précise, voire remplace le discours : lorsque les mots manquent, le verbe devient geste, et ce geste vaut parfois métaphore, prémices d’une réification.

Ces gestes sont parfois orientés vers le patient lui-même : ce sont les gestes autocentrés ou autogestes. La première journée proposera d’en explorer l’utilisation comme support de l’hypnose.

Lorsque ces gestes sont détachés du corps du patient et n’y font pas référence, on parle de langage co-verbal. Celui-ci complète, prolonge voire se substitue au discours. C’est ce qu’explorera la seconde journée.

Objectifs

À l’issue du stage les participants sauront :

  • identifier et reconnaître la fonction des gestes du patient ;
  • utiliser la gestuelle du patient comme technique d’induction rapide et support de la transe hypnotique ;
  • faire expérimenter aux patients des correspondances entre gestes et ressentis (douleur, émotion, anxiété) ;

proposer aux patients une inscription corporelle de l’expérience hypnotique et de ses effets.

Public

Tous professionnels de santé et psychologues, ayant suivi une formation (au moins d’initiation) à l’hypnose dans les soins.

Lieu

IPNOSIA NANTES, 15 avenue Louise Michel, 44400 Rezé

Horaires

09h00 - 12h30 et 14h00 - 17h30 soit 14 heures pour les 2 jours

Tarif

360 € au tarif individuel, 320 € pour les étudiants Ipnosia en cours de formation

320 € en distanciel 

390 € au tarif institutionnel

Email de la personne à contacter

nantes@ipnosia.fr

Inscription

Par mail auprès de Béatrice à l’adresse suivante : nantes@ipnosia.fr, téléphone au 06.36.49.78.30

Informations complémentaires

Fichier vidéo

dpc dd fifpl qualiopi

Suivez notre actualité